Société

|

Pour un Grand Paris agricole

Le collectif des Bergers urbains en Seine-Saint-Denis / © Jean-Fabien Leclanche
Le collectif des Bergers urbains en Seine-Saint-Denis / © Jean-Fabien Leclanche

Des jardins partagés aux potagers sur les toits en passant par les exploitations maraîchères en pleine ville comme à Saint-Denis ou Vitry, le Grand Paris est un terrain fertile pour les agriculteurs urbains dans une région, l'Île-de-France, qui est recouverte pour moitié de terres agricoles. Nous avons souhaité en rendre compte à travers l'organisation jusqu'en juillet prochain des premières Rencontres agricoles du Grand Paris, en partenariat avec la Métropole du Grand Paris.

En faisant notre métier de journalistes décidés à raconter le Grand Paris culturel, nous avons découvert un secteur plein de promesses : l’agriculture urbaine. Depuis 2013, nous avons ainsi dépeint sur Enlarge your Paris une grande diversité de lieux et d’acteurs agricoles engagés dans leurs villes et leurs quartiers : les boutiques d’Au bout du champ qui permettent d’acheter des légumes franciliens récoltés le matin, les Bergers urbains de La Courneuve qui réinventent le pastoralisme en ville, Roger des Prés, le fondateur visionnaire de la Ferme du Bonheur à Nanterre ou encore les ateliers agricoles, écolo et festifs de la Prairie du canal à Bobigny. Il nous a semblé que tous rendaient la ville plus belle. Et nos week-end plus fertiles.

De manière générale, nous avons aussi constaté que l’agriculture urbaine brouillait les frontières entre la ville et la campagne, en remettant de la nature et de la production alimentaire au coeur de la cité. Et que cette revalorisation de l’agriculture pouvait être un symbole fort alors que les terres agricoles ne cessent d’être « mangées » par l’étalement urbain d’une métropole très dynamique. Nous en sommes convaincus, l’agriculture urbaine est plus qu’un phénomène de mode et elle changera peut-être notre façon de penser, d’organiser et d’habiter la ville. Notamment dans un contexte d’urgence écologique.

A lire : Les Bergers urbains inventent la transhumance en ville

La Ferme urbaine de Saint-Denis gérée par les Fermes de Gally et le Parti poétique / © Jean-Fabien Leclanche
La Ferme urbaine de Saint-Denis gérée par les Fermes de Gally et le Parti poétique / © Jean-Fabien Leclanche

Valoriser la dimension agricole du Grand Paris

En discutant de nos découvertes et de nos interrogations avec des élus de la Métropole du Grand Paris, nous avons eu l’idée d’imaginer ensemble des « Rencontres agricoles » pendant une année entière pour valoriser la diversité et la richesse de cette pratique nouvelle mais déjà incontournable dans le Grand Paris. De nombreuses questions restent posées. Entre la pollution de l’air et celle du sol, a-t-on vraiment raison de manger des légumes produits en ville ? Peut-on cultiver sans sol ? Est-il viable économiquement de faire pousser des légumes sur un toit ? Faut-il un statut de paysan urbain (et qui a le droit de l’être) ? Des liens sont ils possibles avec les paysans des communes rurales ? 

Pour tenter d’y répondre, nous avons consulté des experts, des scientifiques, des paysans – urbains ou non -, des élus, des architectes, des associatifs, des créateurs de startups, des jardiniers et même des artistes. Avec eux, nous avons imaginé huit rencontres thématiques, environ une par mois de septembre 2018 et juillet 2019, pour réfléchir ensemble, acteurs de l’agriculture urbaine et de la ville et Grands-Parisiens.

Ces conférences ouvertes à tous sont proposées en association avec des institutions impliquées dans l’agriculture urbaine : AgroParistech, les Grands Voisins, le ministère de l’Agriculture, la Cité fertile, la Maison de l’architecture en Ile-de-France, l’Ecole nationale supérieure de Paysage, le Potager du Roi et l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort.

Nous avons aussi voulu montrer que l’agriculture urbaine existait déjà grâce à des associations, des entreprises, des municipalités et des collectivités publiques. Nous avons organisé avec un certain nombre de ces acteurs des ateliers pour mettre « les mains dans la terre » et découvrir les métiers d’agriculteur urbain (voir le calendrier rubrique Société). On se promènera aussi dans des champs, des bois, des potagers et des villes “comestibles”. Avant de finir par une transhumance estivale de plusieurs jours, sous la conduite des Bergers urbains, reliant chaque soir des lieux inspirants du Grand Paris agricole. Une année qui s’annonce d’ores et déjà riche et fertile. 

Le calendrier des Rencontres agricoles du Grand Paris de septembre juillet est à découvrir ici

L'exploitation maraîchère de l'association Planète Lilas à Vitry / © Jean-Fabien Leclanche pour Enlarge your Paris
L’exploitation maraîchère de l’association Planète Lilas à Vitry lors d’une marche organisée par Enlarge your Paris / © Jean-Fabien Leclanche pour Enlarge your Paris

 

Les organisateurs des premières Rencontres agricoles du Grand Paris

La Métropole du Grand Paris

La Métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle regroupe Paris, les 123 communes des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes de l’Essonne et du Val-d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants.

Enlarge your Paris

Aux origines d’Enlarge your Paris, on trouve un collectif de journalistes grand-parisiens ayant souhaité créer un site d’information traitant autrement de la banlieue et du Grand Paris. Lancé en 2013, Enlarge your Paris s’intéresse tout particulièrement à la culture et à ceux qui pensent et fabriquent la ville durable. Enlarge your Paris développe également des projets culturels et des événements comme les Rencontres agricoles du Grand Paris, en parallèle à sa démarche journalistique.

En association avec les Les Bergers urbains
Les Bergers urbains posent un nouveau regard sur la ville en inventant une agriculture urbaine dynamique, généreuse et abondante. Ils sont liés par un socle de valeurs portant une vision alternative de l’aménagement urbain et de la gestion des espaces verts. Il s’agit pour eux de rendre les sols des villes productifs et de valoriser leur biodiversité, de considérer les déchets organiques comme une ressource, de redonner à l’Homme une place harmonieuse dans les écosystèmes, de révéler le rythme des saisons au coeur de la ville et de veiller constamment au bien-être animal.

Les partenaires

Les premières Rencontres agricoles du Grand Paris sont proposées en collaboration avec AgroParistech, l’Ecole nationale supérieure de Paysage et l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort

Participent également les Grands Voisins / Yes we Camp, le Pavillon de l’Arsenal, l’Ordre des Architectes d’Île-de-France, la Maison de l’architecture en Île-de France, SNCF immobilier, Sinny & Ooko, le Potager du Roi, la Ferme urbaine de Saint-Denis, la SAUGE, Planète Lilas, la Ferme du Bonheur, V’Île Fertile, la Cité fertile, Clinamen, les Bergers urbains, les Agrocités de Gennevilliers et Bagneux, Vive les Groues ! et Arcueil ville comestible.

 

Avec le soutien de la SNCF 

 

Avec le soutien de EDF