Société

|

Montreuil, première ville de plus de 100.000 habitants à mettre en place une mutuelle communale

La tour télé de Romainville vue depuis Montreuil - La Fabrique / © Jean-Fabien Leclanche pour Enlarge Your Paris
Montreuil / © Jean-Fabien Leclanche pour Enlarge Your Paris

Alors que 30% des Montreuillois n'ont pas de mutuelle à l'heure actuelle, la Ville s'apprête à mettre en place une mutuelle communale en octobre après avoir lancé une consultation qui a permis de négocier les tarifs. Le maire, Patrice Bessac, nous explique le principe.

 

A Montreuil, 30% des habitants n’ont pas de mutuelle. En 2017, la municipalité a lancé un questionnaire pour évaluer les besoins des Montreuillois en matière de complémentaire santé. Qu’en est-il ressorti ?

Patrice Bessac : A Montreuil, de nombreuses familles et jeunes actifs au budget serré ont du mal à faire face aux dépenses de santé. Ce chiffre d’un habitant sur trois sans mutuelle est un indicateur fort de la difficulté de la vie aujourd’hui. 2600 habitants ont participé au sondage, indiquant que les priorités pour eux étaient d’abord les frais dentaires et ceux liés à l’optique puis la prise en charge des soins courants et des frais d’hospitalisation.

Comment s’est prise cette décision d’une mutuelle accessible à tous les Montreuillois ?

J’ai découvert cette initiative dans un magazine présentant un projet similaire dans une commune belge. Il s’agit de profiter de notre impact en tant que municipalité pour mettre en concurrence différentes mutuelles et choisir celle qui propose la meilleure offre à tous les habitants sans distinction. Et ce sans aucun coût pour la ville puisqu’il s’agit d’un appel à projets permettant de faire éclore la souscription la plus basse possible auprès des organismes. Cela m’a semblé être une évidence et mes services ont immédiatement approuvé la mise en place du projet.

Pourquoi avoir choisi « Solimut Mutuelle de France » ?

En plus de proposer des tarifs très attractifs pour une large couverture de soins (13 à 26€ par mois pour un enfant, 23 à 55 € pour un adulte de 35 ans et 28 à 66 € pour un adulte de 50 ans) et un délai de remboursement de 3 jours maximum, Solimut répond à notre critère de non-discrimination. Il était nécessaire que la mutuelle sélectionnée accepte tous les Montreuillois sans condition d’âge ou de situation sociale.

D’autres villes françaises ont-elle déjà fait de même ?

On recense une centaine de villes en France ayant opté pour cette solution. En Seine Saint-Denis, les communes d’Epinay-sur-Seine, Bondy et Drancy ont déjà sauté le pas. Néanmoins Montreuil est la première ville française de plus de 100 000 habitants à se lancer. Depuis le temps que les habitants me sollicitaient sur cette problématique, je suis ravi de pouvoir leur répondre, et ce dès le mois d’octobre.

 

A lire : Montreuil, patrie des éditeurs indépendants