Culture

|

Les expos photo sur lesquelles vous allez flasher

Exposition "Photographier Paris" à l'Hôtel de Ville de Paris / © Ville de Paris
Exposition « Photographier Paris » à l’Hôtel de Ville de Paris / © Ville de Paris

Des prémices de la photo au château de Chantilly à la remarquable exposition de photos amateurs retraçant l'histoire des bidonvilles autour de Paris à la galerie Lumière des roses à Montreuil, préparez-vous à en prendre plein les yeux.

Plein cadre sur la génération Z (Le Bourget / Seine-Saint-Denis)

C’est une jolie maison en pierre qui fait cour partagée avec le ciné-club du Bourget. Résidence artistique dédiée aux photographes, la Capsule accueille trois expositions par an. Et jusqu’au 29 décembre, elle donne à voir les travaux de Manolo Mylonas qui nous dévoile les rites de celle que l’on appelle la génération Z, née entre 1995 et 2005 et adepte du zapping. Des Halles (1er) à Pantin en passant par Bagnolet (Seine-Saint-Denis), le photographe nous présente les lieux de socialisation de cette jeunesse hyperconnectée. Un travail enrichi par les photos et les textes de lycéens du Bourget et par les lettrages de l’artiste Régis R qui reprennent des paroles captées à la volée.

Infos pratiques : “Au-delà de la Z”, exposition du photographe Manolo Mylonas à La Capsule, Centre Culturel André Malraux, 10 avenue Francis de Pressensé, Le Bourget (93). Jusqu’au 29 décembre. La galerie est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h00 et de 13h30 à 18h, le samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h (fermeture les samedis pendant les vacances scolaires). Entrée libre. Tél. : 01 48 38 50 14. Accès : Gare du Bourget RER B. Plus d’infos sur lacapsule.org

A lire : Un oeil sur la banlieue avec le photographe Manolo Mylonas

"Au-delà de la Z", exposition de Manolo Mylonas à la Capsule au Bourget /  © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris
« Au-delà de la Z », exposition de Manolo Mylonas à la Capsule au Bourget / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris

Paris sous toutes les coutures (Paris / 4e)

Paris est depuis toujours la muse  des photographes. Qu’il s’agisse de Doisneau (1912-1994), d’Izis (1911-1980) ou des Instagramers – on trouve 95 millions de photos sous le hashtag #paris sur Instagram -, la Ville Lumière adore se faire tirer le portrait. C’est pourquoi jusqu’au 5 janvier, l’Hôtel de Ville (4e) met à l’honneur 16 jeunes talents français de la photographie, amateurs et professionnels, à travers l’exposition « Photographier Paris ». La capitale y est dépeinte dans son quotidien, sans artifice. Parmi les thèmes abordés, celui sur la ruralité en ville s’intéresse à l’agriculture urbaine dans le Grand Paris à travers l’objectif de l’excellent Geoffroy Mathieu. Sans conteste notre coup de coeur de l’expo. 

Infos pratiques : “Photographier Paris” à l’Hôtel de Ville, place de l’Hôtel de Ville, Paris (4e). Jusqu’au 5 janvier. Du lundi au samedi de 10h à 18h. Entrée libre. Accès : Métro Hôtel de Ville Ligne 1 et 11. Plus d’infos sur paris.fr

Exposition "Photographier Paris" à l'Hôtel de Ville de Paris / © Ville de Paris
Exposition « Photographier Paris » à l’Hôtel de Ville de Paris / © Ville de Paris

Ode à la beauté des lignes (Yerres / Essonne)

La Propriété Caillebotte à Yerres est un joyau qui vous plonge à la fin du XIXème siècle. Cet ancien corps de ferme, fief du peintre Gustave Caillebotte (1848-1894) et de sa famille, accueille en ce moment une exposition photo unique. Doisneau, Atget, Sugimoto, Abott, Man Ray… 126 chefs-d’œuvre de grands photographes issus de l’imposante collection du couple américain Sondra Gilman et Celso Gonzalez-Falla sont réunis avec pour fil rouge « la beauté des lignes ». Puisqu’il est question de beauté, ce serait une erreur de passer à côté du jardin de 11 hectares qui entoure la propriété et de ses six fabriques, petits temples typiques des jardins à l’anglaise. Le potager, entretenu par des habitants bénévoles, vaut également le coup d’oeil.

Infos pratiques : « La beauté des lignes » à la Propriété Caillebotte, 8 rue de Concy, Yerres (91). Jusqu’au 2 décembre. Du mardi au dimanche de 14h à 18h30. Tarif : 8€. Accès : Gare de Yerres RER D. Plus d’infos sur la Facebook

"La beauté des lignes" à la Propriété Caillebotte à Yerres : The Pale Yellow Cadillac, Sadie, Portland, Maine, 2010 / © Cig Harvey
« La beauté des lignes » à la Propriété Caillebotte à Yerres : The Pale Yellow Cadillac, Sadie, Portland, Maine, 2010 / © Cig Harvey

Aux prémices de la photo (Chantilly / Oise)

Demeure des Montmorency, des Condé et des Orléans, le château de Chantilly possède la seconde collection de tableaux de l’Hexagone après celle du Louvre. S’y mêlent des chefs-d’oeuvre signés Poussin, Watteau, Ingres ou encore Raphaël. Certes, rien à voir avec la photographie. Si ce n’est que jusqu’au 6 janvier, ce musée d’exception présente en parallèle la collection photo d’Henri d’Orléans, duc d’Aumale (1822-1897). Du daguerréotype à la première photographie en couleurs, le duc d’Aumale a collecté 1400 clichés de la seconde moitié du XIXème siècle. Des vues marines, des paysages d’Algérie, des portraits de Paris sous Napoléon III… le panorama est bluffant. Profitez-en également pour arpenter le jardin, considéré par Le Nôtre comme étant sa plus belle création.

Infos pratiques : “Les primitifs de la photographie” au Château de Chantilly, rue du Connétable, Chantilly (60). Jusqu’au 6 janvier. Tous les jours sauf le mardi de 10h30 à 17h. Tarifs : 17€ (plein tarif), 10€ (tarif réduit). Accès : Gare de Chantilly Gouvieux RER D. Plus d’infos sur domainedechantilly.com

Exposition "Les primitifs de la photographie", Le brick au clair de lune, 1856 /  ©   Gustave Le Gray RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly)
Exposition « Les primitifs de la photographie », Le brick au clair de lune, 1856 / ©
Gustave Le Gray RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly)

Dans l’oeil de Nikos (La Défense / Hauts-de-Seine)

Il a l’habitude d’être devant les projecteurs. Mais il lui arrive aussi d’être derrière l’objectif. Nikos Aliagas est à l’honneur de la galerie consacrée au photojournalisme ouverte sur le toit de la Grande Arche de La Défense. L’exposition « L’épreuve du temps » présente une centaine de ses clichés où se mélangent portraits, paysages et moments de vie à l’esthétisme léché.  

Infos pratiques : « L’épreuve du temps » sur le Toit de la Grande Arche de La Défense, 1 parvis de La Défense, Puteaux (92). Jusqu’au 6 janvier. Ouvert tous les jours de 10h à 19h. Tarifs : 15€ (plein tarif), 7€ (de 3 à 18 ans). Accès : Métro Ligne 1 La Défense / Gare de La Défense RER A, Lignes L et U. Plus d’infos sur lagrandearche.fr

Exposition "A l'épreuve du temps" sur le toit de l'Arche de La Défense / © Nikos Aliagas
Exposition « A l’épreuve du temps » sur le toit de l’Arche de La Défense / © Nikos Aliagas

L’histoire des bidonvilles autour de Paris racontée à travers des photos d’amateurs (Montreuil / Seine-Saint-Denis)

Il aura fallu pas moins de 10 ans à la galerie Lumière des Roses à Montreuil pour monter « La Zone », remarquable exposition qui s’appuie sur 150 photographies d’époque pour raconter l’histoire de la banlieue et des bidonvilles construits aux portes de Paris. A voir absolument d’ici au 8 décembre. On vous en dit plus dans notre article signé Jean-Fabien Leclanche publié en septembre

Infos pratiques : « La Zone » à la galerie Lumière des Roses, 12-14 rue Jean-Jacques Rousseau, Montreuil (93). Jusqu’au 8 décembre. Ouvert du mercredi au samedi de 14h00 à 20h00. Entrée libre. Accès : Métro Robespierre Ligne 9 et Métro Bérault Ligne 1. Plus d’infos sur lumieredesroses.com

"La Zone", exposition à la galerie Lumière des roses à Montreuil / ©  Lumières des roses
« La Zone », exposition à la galerie Lumière des roses à Montreuil / © Lumières des roses

 

A voir : Un oeil sur la banlieue avec le photographe Rémy Soubanère