Culture

|

La basilique Saint-Denis fait découvrir son chantier au public

La basilique Saint-Denis / @ Ville de Saint-Denis
La basilique Saint-Denis / @ Ville de Saint-Denis

C'est l'autre grand chantier gothique avec celui de Notre-Dame. La reconstruction de la flèche de la basilique Saint-Denis s'ouvre pour la première fois au public cet été.

Ce n’est pas un chantier gothique qui est en cours en ce moment dans le Grand Paris, mais deux. Car mis à part Notre-Dame, la basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), nécropole des rois et reines de France, s’apprête elle-aussi à rebâtir sa flèche. Edifiée au XIIIe siècle et démontée suite à une violente tornade en 1846, elle attendait patiemment sa résurrection. Un chantier que Suivez la flèche, l’association porteuse du projet, entend faire vivre au public, les visites ayant notamment pour but de couvrir une partie du budget de la reconstruction. Ce qui n’est pas le cas de celles programmées cet eté et qui sont gratuites.

« La mairie de Saint-Denis a sollicité l’Etat pour remonter la flèche dès la fin des années 70, mais le Stade de France a fini par voler la vedette ainsi que les budgets, explique Fanny Roy-Boujot, chargée des relations avec le public de l’association Suivez la flèche. En 2015, Suivez la flèche a finalement obtenu l’accord de François Hollande pour rebâtir la flèche à deux conditions : la reconstruire à l’identique et sans aucun financement du gouvernement. Le chantier, entièrement financé par le privé, démarrera l’an prochain une fois les fouilles archéologiques terminées. Cette phase de préfiguration du chantier permet au public d’avoir un avant-goût et de rencontrer les artisans dans leurs loges de travail. »

Mathieu Bonnemaison, forgeron sur le chantier de la basilique Saint-Denis / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris
Mathieu Bonnemaison, forgeron sur le chantier de la basilique Saint-Denis / © Mona Prudhomme pour Enlarge your Paris

Forgerons et tailleurs de pierre en action

Les visites, qui ont été lancées le 26 juillet, débutent par une introduction historique au cours de laquelle il est rappelé que la basilique Saint-Denis fut le plus haut monument francilien – 86 mètres de haut avec la flèche – jusqu’à l’inauguration en 1676 de la cathédrale Saint-Louis des Invalides et ses 107 mètres de haut. Une fois le livre d’Histoire refermé, il est temps de rencontrer les artisans en action, en l’occurrence le forgeron et le tailleur de pierre, qui seront à terme rejoints par des maçons et des charpentiers pour former une équipe d’une quinzaine de personnes. « C’est un projet unique et passionnant ! Nous serons bien plus tranquilles et proches des gens que nos collègues de Notre-Dame, confie Frédéric Thibault, le tailleur de pierre. J’aime le fait que nous reproduisions les savoir-faire de l’époque sans être déguisés. Ce n’est pas un chantier médiéval comme celui du château de Guédelon en Bourgogne. » Même enthousiasme chez Mathieu Bonnemaison, le forgeron. « C’est particulier de travailler et d’échanger avec le public en même temps, il faut être à l’aise.  Je trouve cela important pour valoriser des métiers qui ne sont plus visibles dans la rue comme à l’époque. » Les cathédrales ne sont pas près de quitter le devant de la scène.

Infos pratiques : « Le premier été de la flèche » à la basilique de Saint-Denis, 1 rue de la Légion d’Honneur, Saint-Denis (93). Jusqu’au vendredi 2 août à 17h puis reprise des visites fin août. Réservation gratuite et obligatoire sur exploreparis.com. Accès : Métro Basilique de Saint-Denis Ligne 13. Plus d’infos sur suivezlafleche.com

A lire : L’Orfèvrerie, nouveau bijou de friche à Saint-Denis