Culture

|

Suresnes, capitale du hip-hop pendant un mois

Les répétitions du spectacle La Finale sur les planches du théâtre de Suresnes / © Dan Aucante
Les répétitions du spectacle La Finale sur les planches du théâtre de Suresnes / © Dan Aucante

Jusqu'au 3 février, le festival Suresnes Cités Danse fait monter le hip-hop sur la scène du théâtre Jean-Vilar avec une série de performances à faire pâlir plus d'un danseur étoile.

Du bitume du Bronx où il est né aux planches des théâtres, le hip-hop s’est imposé comme un art à part entière depuis les années 70. Ce dont témoigne le festival Suresnes Cités Danse, créé en 1993 et qui débute ce 11 janvier jusqu’au 3 février. “Dans les années 90, il y avait de nombreux danseurs hip-hop de talent, plus performers qu’interprètes et pour ainsi dire pas de chorégraphes qui avaient l’idée de travailler avec eux, rappelle Olivier Meyer, directeur du théâtre Jean-Vilar de Suresnes et à l’origine de la manifestation. Ce qui a créé l’identité et l’originalité du festival a été de provoquer des rencontres artistiques entre des chorégraphes au talent confirmé et ces danseurs hip-hop. Je me suis donc donné comme défi d’introduire le hip-hop sur scène avec les moyens de production dont disposent les théâtres. Il s’agissait de donner droit de cité à de nouvelle formes de danse. »  Alors comme chaque année, attendez-vous à voir une série de spectacles et de performances virevoltantes à faire pâlir les corps de ballet les plus prestigieux avec entre autres Danser casa, signé du chorégraphe de génie Mourad Merzouki.  

Infos pratiques : « Suresnes Cités Danse », du 11 janvier au 3 février au théâtre Jean-Vilar, 16 place Stalingrad, Suresnes (92). Tarif : A partir de 12€. Accès : Gare du Val-d’Or Lignes L et U. Plus d’infos sur suresnes-cites-danse.com

A lire : Nos bonnes adresses pour sortir au milieu des tours de La Défense