Culture

|

La Villette enjambe le périph

Le 12 janvier dernier, La Villette inaugurait sa Micro-Folie N°27 à Sevran, la première outre-périphérique. Objectif : y attirer les moins de 20 ans en misant notamment sur le numérique. Et ce week-end, ce sont les journées portes ouvertes.

 

La Micro-Folie de La Villette à Sevran / © Jody Carter

 

Un musée numérique, un fab lab, un café coopératif, un espace de jeux, une scène de concert… La Micro-Folie N°27 de La Villette, inaugurée le 12 janvier à Sevran (93), jouit d’une identité multiple, à l’image de la commune qui l’accueille. Sevran, l’une des villes les plus pauvres de France et qui figure parmi les « no go zones » favorites des médias, est composée de 75 nationalités différentes.

Implantée au coeur du quartier des Beaudottes, la Micro-Folie et son pavillon en métal rouge, dont les grands frères peuplent le parc de La Villette (19e), se veut être un espace collaboratif et convivial, à destination des scolaires et des habitants. L’objectif est clair : il faut attirer les moins de vingt ans, représentant un tiers des Sevranais. Et pour ce faire, quoi de plus naturel que d’investir l’univers numérique ?

La Micro-Folie de La Villette à Sevran / © Nataniel Halberstam

 

Le paradis des écrans

Le dispositif central est un assemblage de plusieurs écrans géants diffusant les contenus muséographiques des huit institutions partenaires : le Château de Versailles, le Centre Pompidou, le Musée du Louvre, le Musée Picasso, le Musée du quai Branly, la Philharmonie, la RMN-Grand Palais et Universcience. Des tablettes sont également mises à la disposition des visiteurs qui peuvent ainsi naviguer parmi 250 œuvres numérisées.

La Micro-Folie de La Villette à Sevran / © Jody Carter

 

Loin d’instaurer un énième projet d’éducation culturelle démuni de lien avec le territoire, le musée numérique de Sevran glisse des vidéos d’un autre genre parmi La Joconde et la Galerie des glaces : des jeunes et des artistes de la ville racontent leur première rencontre avec une œuvre d’art. Et ce n’est que le début de l’invasion des Micro-Folies. D’autres vont prochainement s’installer à Avignon et à Denain. Le périph ne sera alors plus qu’un lointain souvenir…