Artdevivre

Pendant les vacances, tu-toits-yez les sommets du Grand Paris

Alors que les toits de Paris caressent l'espoir d'être classés au Patrimoine mondial de l'Unesco, quelques belvédères permettent de les admirer de part et d'autre du périph'. Une façon également de prendre de la hauteur et de mieux appréhender les dimensions du Grand Paris.

L’Arc de triomphe (Paris, 8e)

Il est là, planté comme le nez au milieu de la figure. Pourtant, on le snobe, l’abandonnant aux touristes. Echoué sur son îlot battu par le flot ininterrompu des voitures, l’Arc de triomphe offre l’une des vues les plus étonnantes de la capitale. Pour en profiter, il vous faut tout d’abord emprunter le tunnel qui vous fait ressortir sur le rond-point le plus connu de France. L’ascension jusqu’au sommet s’effectue en avalant 284 marches. Une fois sur le toit-terrasse, vous êtes comme en lévitation, à bonne hauteur pour admirer la Ville lumière et ses voisines avec d’un côté la skyline de la Défense, de l’autre la majestueuse perspective des Champs-Elysées et au loin la tour télé de Romainville, l’un de nos monuments chéris du Grand Paris. Au passage, profitez-en pour saluer le Soldat inconnu dont la flamme est ravivée tous les jours à 18h30.

Infos pratiques : Arc de triomphe, place Charles de Gaulle, Paris (8e). Ouvert tous les jours. Tarifs : 12€ (plein tarif) / Gratuit pour les moins de 25 ans. Plus d’infos sur paris-arc-de-triomphe.fr   

A lire : Faut-il classer les toits de Paris ? 

Le Grand Paris vu de l'Arc de Triomphe / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris
Le Grand Paris vu de l’Arc de Triomphe / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

 

Le donjon du château de Vincennes (Vincennes, Val-de-Marne)

Château de Vincennes n’est pas qu’un nom de station de métro. C’est aussi, contre toute attente, un château. Construit entre le XIVe et le XVIIe siècle, il est l’un des plus grands châteaux forts encore en vie et se distingue par son donjon de 52 mètres de haut, tout simplement le record d’Europe. 254 marches, c’est le prix à payer pour contempler le panorama sur le bois voisin et Paris intra-muros. L’histoire de cette tour fortifiée est en outre au moins aussi surprenante que la vue. Vous apprendrez qu’elle servit de prison d’Etat où se succédèrent tour à tour Mirabeau, Sade et Diderot. Dans une salle aujourd’hui dédiée aux escape games, les murs sont gravés d’inscriptions de soldats allemands détenus durant la Première Guerre mondiale. Pendant les vacances Noël, le château organise des visites contées accessibles à partir de 5 ans.    

Infos pratiques : Le donjon du château de Vincennes, avenue de Paris, Vincennes (94). Le donjon est accessible le dimanche à 11h de septembre à juin. Il est ouvert plusieurs fois par semaine en juillet et en août. A partir de 7 ans. Réservation obligatoire au 01 48 08 31 20 ou par mail : billetterie.vincennes@monuments-nationaux.fr. Tarifs : 9€ (plein tarif) / Gratuit pour les moins de 25 ans. Plus d’infos sur www.chateau-de-vincennes.fr

Le donjon du château de Vincennes / © P. Cadet - Centre des monuments nationaux
Le donjon du château de Vincennes / © P. Cadet – Centre des monuments nationaux

 

La Grande Arche de la Défense (La Défense, Hauts-de-Seine)

Fermée au public depuis 2009, la terrasse panoramique de la Grande Arche de la Défense est de nouveau accessible depuis juin. Perchée à 110 mètres de haut, elle s’étale sur 11.000 m² et permet d’observer à 360° le petit comme le Grand Paris. Pour y accéder, il faut emprunter l’un des quatre ascenseurs panoramiques transparents. De quoi provoquer quelques vertigineuses sensations. Parmi les autres réjouissances qui vous attendent sur ce haut plateau, on trouve un restaurant bistronomique d’altitude, Les Jardins de Joséphine, avec aux fourneaux le chef Jean-Christian Dumonet (entre 50€ et 70€ à la carte). Pour mieux supporter les températures hivernales, un chalet propose vin chaud et crêpes. Enfin, pour 4€ de plus (soit 19€ le ticket tarif plein), ne loupez pas l’espace dédié au photojournalisme, discret malgré ses 1200 m². Le photographe Eugène Richards y présente jusqu’au 10 janvier les fractures de la société américaine. Des grands formats en noir et blanc qui vous donneront sans doute encore plus de frissons que le vent sur le toit…

Infos pratiques : La Grande Arche, 1 parvis de la Défense, Paris – La Défense (92). Ouvert tous les jours de 9h30 à 19h00.  Tarifs : 15€ (plein tarif) / 7€ (6 à 18 ans) / Gratuit pour les moins de 6 ans. Plus d’infos sur www.lagrandearche.fr

 

La tour Montparnasse (Paris, 15e)

Si vous la trouvez laide, dites-vous qu’une fois dessus vous ne la verrez plus. Et donc que vous profiterez de la plus belle vue de Paris débarrassé de ce monolithe en verre fumé de 210 mètres de haut. Au cas où vous trouviez que 210 mètres ce n’est pas encore assez, vous pouvez grappiller encore quelques mètres supplémentaires en sautant sur un trampoline. Quatre sont installés sur le toit jusqu’au 7 janvier.  

Infos pratiques : La tour Montparnasse, 33 avenue du Maine, Paris (15e). Ouvert tous les jours. Tarifs : 15€ (plein tarif) / 9,5€ (enfants de 4 à 11 ans) / Gratuit pour les moins de 4 ans. Accès aux trampolines gratuit jusqu’au 7 janvier (tous les jours à partir du 25 décembre). Plus d’infos sur www.tourmontparnasse56.com

Panorama au sommet de la tour Montparnasse / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris
Panorama au sommet de la tour Montparnasse / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

 

La butte des châtaigniers (Argenteuil, Val-d’Oise)

 C’est l’un des rooftops les plus fascinants du Grand Paris. Du haut de ses 125 mètres, la butte des Châtaigniers à Argenteuil vous en colle plein la vue. D’un battement de cil, vous passez en revue le Mont Valérien, la skyline de la Défense, la Tour Eiffel ou encore Montmartre. Ce promontoire naturel accessible 24h/24 compte pas moins de 360 marches qu’il vous est possible de zapper en empruntant le sentier qui se faufile jusqu’au sommet.

Infos pratiques : La butte des Châtaigniers, 15 boulevard Youri Gagarine, Argenteuil (95). Gratuit. Accessible tous les jours 24h/24. Plus d’infos sur www.aev-iledefrance.fr

Le Grand Paris vu de la Butte des châtaigniers à Argenteuil / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris
Le Grand Paris vu de la Butte des châtaigniers à Argenteuil / © Steve Stillman pour Enlarge your Paris

 

A lire : Quatre cirques de Noël où les parents ne trouvent pas le temps long