Artdevivre

La tour Eiffel qui cache la forêt

Il se murmure que le Petit Poucet aime venir en Île-de-France car il n'y a pas de forêt où se perdre. Faux disent les stats, qui vous recommandent vivement d'aller profiter des couleurs de l'automne dans les massifs franciliens.

Forêt de Fontainebleau / © Steve Stillman

Qu’y a-t-il de plus improbable qu’un Parisien proposant une balade en forêt en Île-de-France ? Chez Enlarge your Paris, on n’a pas trouvé. En revanche, ce qu’on a découvert, c’est que la région était davantage recouverte d’arbres que de béton. Les stats sont formelles. Le territoire francilien se compose à 28% de bois et forêts, 21% de villes, 50 % de terres agricoles et 1% d’eau (source IAU ÎdF).

Encore faut-il savoir où se trouvent ces oasis de verdure. Si on ne présente plus Fontainebleau ni Rambouillet, les deux stars locales, elles sont l’arbre qui cachent la forêt. D’autres massifs comme la  la forêt de Ferrières en Seine-et-Marne ou la forêt de Rosny-sur-Seine dans les Yvelines vivent dans leur ombre. Une injustice réparée par l’Agence des espaces verts qui propose sur son site une trentaine de parcours forestiers dont certains testés par John Wayne himself !

Et pour vous simplifier la vie, on vous a  dégoté une carte des forêts réalisée par iledefrance.fr qui en prime localise les gares. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à choisir où vous irez profiter des couleurs de l’automne…