Artdevivre

La Grenouillère : la piscine élevée en plein air

Evénement planétaire : la piscine en plein air du parc de Sceaux a rouvert cette semaine. Avec ses quatre bassins, elle fait office de Riviera à elle toute seule.

Piscine du parc de Sceaux / DR

Longtemps, « se faire une pistoche » a rimé avec immersion en bassins bruyants et humiliation (merci le bonnet en silicone). Que les adolescentes et autres esthètes capillaires se rassurent : leur chevelure pourra flotter au vent dans le décor pastoral qui abrite La Grenouillère, piscine culte pour tout les natifs du sud-92. Et pour cause : située au bout du paisible parc de Sceaux, cette piscine a l’avantage de ne… pas ressembler à une piscine, malgré un large choix de plaisirs aquatiques.

Du bleu à l’âme

Au milieu de pelouses alanguies, quatre bassins se disputent la vedette. L’inévitable petit bain est bien entendu squatté par des bambins en bouées Disney. Mais il reste aussi largement apprécié de ceux qui préfèrent, aux performances subaquatiques, papoter les fesses dans l’eau et le visage au soleil.

La pataugeoire de 30 cm de profondeur saura rassurer les plus petits et le grand bassin permet aux nageurs, comme aux frimeurs du dimanche, de se partager les lignes longues des 50 fameux mètres olympiques. Enfin, star du lieu : le bassin « fosse à plongeon » reste réservé aux plus téméraires avec trois plongeoirs situés respectivement à 1 mètre, 3 mètres et 5 mètres. Passage obligé pour tout ado bourgeonnant soucieux d’impressionner une jeune fille en fleur.

Farniente et ambre solaire

Au-delà de ces rectangles bleus azur, et – n’oublions pas les sportifs – des terrains de volley ball, beach volley, tables de ping-pong et aire de jeux pour enfants, la piscine de la Grenouillère c’est aussi, et surtout, des étendues de verdure. Elles permettent bronzette comme siestes à l’ombre des nombreux arbres plantés là pour le plus grand bonheur des peaux rousses.

Hormis l’aspect de santé publique chers aux anti-UVB, quel aficionado de La Grenouillère n’a pas un souvenir ému de sa sieste sous le très prisé saule pleureur ? Enfin, parce que ronfler le ventre vide n’est pas du jeu, une modeste buvette propose quelques rafraîchissements et possibilités de pique-niquer pour les plus affamés. Rien de très original au menu mais hot-dogs, frites, salades et glaces sauront satisfaire la clientèle très nombreuse dès les premiers week-ends ensoleillés. Mais c’est bien là  le seul point d’ombre de ce lieu magique…

Infos pratiques : Piscine de la Grenouillère, 148 avenue du Général de Gaulle, Antony (92). Tél. :01 41 87 28 71. Plus d’infos sur hauts-de-seine.fr

A lire : Sceaux, trois parcs en un