Culture

La Chinerie invente le festival de musique collaboratif

C’est le dernier né des festivals grand-parisiens. La Chinerie Festival est un projet fou qui réunit 7 groupes Facebook comptant plus de 100 000 membres et dont les goûts vont de la House en passant par le Rap le Funk ou encore l’Ambient. A eux tous, ils souhaitent réussir en septembre le premier festival collaboratif organisé via Internet. Nous avons cherché à en savoir plus auprès de Christophe Proust, l'un des porte-paroles du projet.

L'équipe de La Chinerie Festival / DR

Vous vous appuyez sur une communauté de plus de 100.000 membres. Qui sont-ils ?

Christophe Proust : Ce sont avant tout des amoureux de musique qui cherchent à écouter et partager des découvertes, anciennes ou actuelles. Ce sont des « diggers » qui cherchent ce qu’on ne trouve pas sur les radios FM par exemple. Sociologiquement c’est… tout le monde ! Il y a des jeunes, des vieux, des filles, des garçons. En fait, je pense que ça ressemble un peu au public d’un immense magasin de disques.

Quel rôle entendez-vous les voir jour dans l’organisation du Chinerie festival ?

Nous tenons particulièrement à associer notre communauté à l’organisation du festival pour qu’elle s’approprie la fête. Cela va du choix du line-up en passant par la com, les partenariats, etc. A cet esprit collaboratif, nous ajoutons une dimension écologique qui nous paraît essentielle. Nous nous sommes notamment fixé un objectif zéro déchet et nous nous appuierons sur le covoiturage.

Le festival se tiendra en banlieue. L’avenir des fêtes parisiennes se trouve-t-il de l’autre côté du périph ?

C’est déjà là que ça se passe, en particulier en Seine-Saint-Denis. Les Hauts-de-Seine commencent aussi à s’y mettre. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a une demande.

L’offre de festivals est de plus en plus importante. Quels sont vos coups de cœur cet été ?

En Île-de-France, le Macki Music Festival est l’incontournable du début d’été ! Une semaine avant, dans les Causses, il y a le Monticule. Et fin mai, il faudra être à Lyon pour les Nuits sonores.

 

Infos pratiques : La Chinerie Festival, en septembre quelque part dans le Grand Paris. Pour être informé de la suite, suivez la page Facebook de l’événement.

Si vous n’avez pas de temps mais un peu d’argent, l’équipe de La Chinerie Festival organise un crowdfunding jusqu’au 4 mai. A retrouver sur www.kisskissbankbank.com