Culture

Concerts : notre ordonnance musicale pour mars/avril

En plus de nos coups de coeur habituels dans les salles de banlieue, on vous prescrit également deux gros festivals, Chorus (92) et Banlieues Bleues (93).

11 mars : Thylacine / Cotton Claw (électro) à la Clef de Saint-Germain-en-Laye (78)

Cette date s’inscrit dans le cadre de la tournée du Fair, qui aide chaque année les jeunes artistes à se professionnaliser. Une sélection fine de ceux qui seront en haut de l’affiche demain. Cotton Claw : quatre DJ’s/producteurs qui insufflent du soleil et de la danse. Thylacine : un DJ/ saxophoniste qui a fait le pari fou d’enregistrer un disque lors d’un voyage en Transsibérien. En ressort une musique à son image, très humble mais follement attachante et envoûtante.

Tarifs : 13 à 16 euros / plus d’infos sur www.laclef.asso.fr

 

17 mars : GoGo Penguin (jazz) à L’Onde de Vélizy-Villacoublay (78)

Ce trio anglais est une pure merveille instrumentale. Empruntant lui-aussi la formule contrebasse-piano-batterie éprouvée dans les années 90, il l’utilise à des fins complètements détournées. Une sorte d’électro organique, dont les airs rappellent forcément des souvenirs pop, sans qu’on sache trop pourquoi. Une musique rassurante et complètement captivante. Des capacités techniques mises au service de l’expérimentation ; ça laisse rêveur.

Tarifs : 16 euros / plus d’infos sur www.londe.fr

 

19 mars : Jeanne Added / Camp Claude / Twin Arrows à la salle Jean-Montaru à Marcoussis (91)

On ne présente plus la première, bassiste-chanteuse-rockeuse qui lorgne du côté des arrangements grandiloquents. Camp Claude distille une électro-pop saupoudrée de voix féminine. Twin Arrows mérite clairement le déplacement. Mélange des Dead Weather et des Doors, ce quintet français aux musiciens surdoués et à la chanteuse survitaminée est clairement la relève du rock ici bas. On s’étonne encore de ne pas voir leur nom plus souvent. Profitez-en, vous pourrez dire « j’y étais !».

Tarifs : 11 à 33 euros / plus d’infos sur www.festivalsrock.com

 

18 mars au 15 avril : Banlieues Bleues (jazz/funk/pop) en Seine-Saint-Denis (93)

Encore un beau festival qui met à l’honneur les musiques métissées dans un département qui l’est tout autant. A ne surtout pas manquer : l’excentrique saxophoniste-bruitiste Thomas de Pourquery, le funk klezmer de David Krakauer, l’électro-hip-hop-jazz-avec-de-l’accordéon d’Anakronik Electro Orchestra, la guitare agile de Biréli Lagrène, la trans-soul-pop poétique d’Anthony Joseph ou encore l’« écletrique » Fred Pallem et son orchestre.

Tarifs : de 12€ à 18€ / Plus d’infos sur www.banlieuesbleues.org

 

22 mars : Roy Hargrove (jazz/funk) à l’espace Carpeaux de Courbevoie (92)

Une trompette, de faux airs de Miles Davis sous ses lunettes noirs, il fait partie des trompettistes les plus talentueux de sa génération. De son jazz tantôt groovy, tantôt tradi, Roy Hargrove met tout le monde d’accord. Découvert très tôt par Wynton Marsalis, ce musicien hors pair laisse souvent son ego au placard au profit de la musicalité. Comme dirait Miles, « Pourquoi jouer tant de notes, quand on ne peut jouer que les plus belles ? »

Tarifs : 23 à 28 euros / plus d’infos sur www.sortiracourbevoie.com

 

25 mars : Juan Rozoff (funk/pop) au Hangar d’Ivry-sur-Seine (94)

On l’appelle le Prince français et il se fait aussi rare que celui à qui on le compare. Chantant parfois dans la langue de Molière, parfois dans celle de Garcià Marquèz, Juan Rozoff a ouvert la voie aux funksters français et peut se targuer d’avoir fréquenter du beau monde outre-atlantique (Maceo Parker, Bootsy Collins…), mais aussi dans l’Hexagone (-M-, pour n’en citer qu’un).

Tarif : 8 à 10 euros / plus d’infos sur www.lehangar94.fr

 

25 mars : Vianney / Alma Forrer (pop/folk) à la salle Jacques-Brel de Foutenay-Sous-Bois (94)

Vianney fait de la pop légère pas désagréable. Restons-en là pour se concentrer sur Alma Forrer. Des textes aussi profonds que son regard vert clair, une voix fragile, une guitare acoustique, la magie de l’instant, de la poésie à l’état pur, des mélodies cristallines… On frise le sublime. Elle fait partie d’une nouvelle génération d’artistes aussi bien influencés par les grands paroliers français que par les instrumentations des vastes espaces américains. A fleur de peau.

Tarifs : 14 à 21 euros / plus d’infos sur www.infoconcert.com

 

31 mars : Avishai Cohen (jazz) à la salle Carré Belle Feulle de Boulogne-Billancourt (92)

Attention ! On parle du contrebassiste ici et pas de son homonyme trompettiste. Passeur d’un jazz marqué par les années 90 et les trio du type E.S.T, l’Israélien joue une musique entêtée et obsédante, fondée sur la répétition et une présence très marquée du piano, auquel répond la douceur de la basse. Il fait partie des incontournables de la scène jazz actuelle. Son dernier album, « From Darkness », qui vient de sortir, est une pure merveille.

Tarif : 34 euros / plus d’infos sur www.boulognebillancourt.fr

 

Du 1er au 10 avril : Festival Chorus (pop/rock/electro/rap) dans les Hauts-de-Seine 

Oubliez Paris, ce sont des têtes d’affiches de luxe qu’on vous propose-là ! Les fous fêlés de Dionysos, l’incroyable électronicien Fakear, le supra-grooveur General Elektriks, le surprenant jazzeux-et-bien-plus-encore Robert Glasper, le roi des mots Oxmo Puccino, l’outsider Nekfeu… La crème française et une petite touche d’international, pour un festival loin du paraître mais qui ne peut pas ne pas être.

Plus d’infos sur chorus.hauts-de-seine.fr

 

1er avril : Carmen Maria Vega au Rack’am à Brétigny-sur-Orge (91)

Si vous voulez voir une bête de scène de près, votre place est au Rack’am vendredi 1er avril pour le concert de Carmen Maria Vega. Elle y présentera son nouveau show, hypnotisant et séduisant : Ultravega.

Tarifs : 7,5 à 14 euros / plus d’infos sur www.lerackam.com

 

1er avril : Guizmo (rap) aux Cuizines de Chelles (77)

Il est le sale gosse du rap émergent ces dernières années. Ancien collègue de 1995, à peine plus âgé que Bigflo et Oli, Guizmo et son physique à la Tupac sont reconnaissables entre mille. Son premier album, « Normal » (2011), reste un des meilleurs de la décennie. Un flow assuré, un flegme à tout épreuve, c’est le paradoxe qui fait tout l’intérêt de ce jeune artiste. Attention âmes sensibles s’abstenir : il ne fait pas dans la dentelle.

Tarifs : 14 à 16 euros / plus d’infos sur www.fnacspectacles.com

 

3 avril : Anne Paceo / Troc (jazz/rock) au Plan de Ris-Orangis (91)

Anne Paceo est batteuse. Elle part du jazz pour l’emmener là où on le l’attend pas. Une musique hors des sentiers battus, forcément basée sur le beat. Troc est un groupe de légende qui a voulu se faire oublier. Le sémillant batteur de Claude Nougaro (André Ceccarelli), le chanteur de Santant (Alex Ligertwood), le bassiste de Magma (Jannick Top), vous l’aurez compris, c’est que du bon. Quatre albums en 45 ans, tous indispensables ! On se croise là-bas ?

Tarif : 14 euros / plus d’infos sur leplan.com

 

13 avril : Meshel Ndegeocello (soul/pop) à la salle Paul B à Massy (91)

Elle est de ceux qui ont révolutionné la soul dans les années 90, entre nu-soul, jazz, funk, pop et hip-hop. Chanteuse et bassiste touche-à-tout, grande fan de Nina Simone, Meshell ne peut que surprendre sur scène. Son énergie peut se faire aussi bien débordante et communicative que contenue en un concentré d’émotion. Amoureux de D’Angelo et de fusion, ce concert est fait pour vous.

Tarifs : 21 à 23 euros / plus d’infos sur paul-b.fr

 

La nouveauté pour cette sélection, c’est que l’on vous a même préparé une playlist sur Deezer :