Artdevivre

Cet été, cap sur les îles de la Seine

Preuve que l'Île-de-France n'a pas usurpé son nom, on vous a trouvé avec Que faire à Paris des îles où vous pourrez échapper au tumulte de la métropole.

Chercher l’inspiration sur l’île des impressionnistes (Chatou, 78) 

Cette île doit bien sûr son nom aux nombreux barbouilleurs en canotiers qui, au 19e siècle, venaient profiter de la beauté des  paysages mais aussi de la fraîcheur du vin des guinguettes et de la douceur des blanchisseuses que l’on y rencontrait le dimanche, au bal…  La Maison Fournaise, où Renoir réalisa sa célèbre toile « Le déjeuner des canotiers », témoigne de ce glorieux passé en évoquant également Maupassant, Monet ou Caillebotte qui, tout comme Auguste, la fréquentaient. L’endroit, en plus d’être un musée, continue d’être un restaurant dans lequel, à en croire les avis de La Fourchette, on mange plutôt bien. L’île abrite aussi un charmant parc des impressionnistes, qui offre une délicieuse vue sur la Seine, ainsi qu’un Centre de recherche en art contemporain, le Centre national édition art image (Cneai). Elle sert enfin de décor chaque année en septembre à deux événements diamétralement opposés, un festival électro ainsi qu’une foire aux jambons, manifestation dont la tradition remonte au moins au Moyen-Âge et qui est devenue un mélange de brocante et de marché de charcutailles. 

Infos pratiques : L’Île des impressionnistes, Hameau Fournaise, Chatou (78). Accès : Gare de Chatou – Croissy (RER A) puis 900 mètres à pied (10 minutes) ile des impressionnistes

 

"Le déjeuner des canotiers" de Renoir / DR

 

Ile des impressionnistes à Chatou / © Pays des impressionnistes

 

Se baigner au milieu de la Seine – mais pas dedans ! (92, 78)

On ne se baigne plus dans la Seine (ni dans la Marne) depuis quelques décennies. En attendant que les choses bougent de ce côté-là, il nous reste les piscines insulaires comme celle de Migneaux, sur l’île éponyme, avec un bassin d’été de 50 mètres. Située sur la commune de Poissy (78), l’île, minuscule et assez charmante, est accessible depuis une passerelle piétonne. Gare la plus proche : Poissy (RER A). La piscine du Palais des sports de l’île de Puteaux (92) dispose quant à elle de bassins intérieurs et de bassins extérieurs, dont un de 50 mètres et un autre à remous. On y accède par les lignes du réseau Transilien L et U avec descente en gare de Puteaux (92). Enfin, dans un autre genre, le Nautic Park de l’île de la Chaussée, à Bougival (78) permet notamment de se rafraîchir les idées en faisant des balades en Zodiac sur la trace des incontournables impressionnistes. Pour ce faire, il suffit de sauter du RER A en gare de Chatou – Croissy et de traverser l’île par le golf.

Piscine de l'île de Puteaux / © Puteaux

 Piscine de Migneaux à Poissy / © OT Poissy

 

Camper au bord de l’eau sur l’île de la Commune (Maisons-Lafitte, 78)

Le truc improbable : dormir dans un camping à 10 minutes en RER de La Défense. Le camping 4 étoiles de Maisons-Lafitte occupe l’une des extrémités de la grande (75 ha) île de la Commune, à l’emplacement d’un ancien centre nautique qui fut très couru des années 30 aux années 50 – l’âge d’or des « plages » de la Seine. On y trouve des bungalows rutilants, des emplacements pour caravanes et camping-cars ainsi que deux charmantes cabanes avec vue imprenable sur les berges. Bref, c’est une curiosité.

Infos pratiques : Camping international de Maisons-Laffitte, 1 rue Johnson, Maisons-Lafitte (78). Plus d’infos sur www.sandaya.fr. A noter, jusqu’au 24 juillet, le Festiv’été-sur-Seine, une « plage » avec des activités pour les enfants également sur l’île de Commune. Accès : Gare de Maisons-Lafitte (RER A) puis 1 km de marche (environ 10 minutes)

Camping Maisons-Lafitte / © Sandaya 
Camping Maisons-Lafitte / © Sandaya

Ile de la Borde

Camping Maisons-Lafitte / © Sandaya

 

Pêcher sur l’île de la Jatte (Levallois-Perret, 92) 

A la Jatte, où se trouve la Maison de la pêche, on taquine toujours le goujon à la touche, à la papa. Mais une autre tendance plus sexy se développe : le street fishing, où l’on se déplace, et où il faut imiter les gestes d’un petit poisson immergé dans l’eau, nageant, frétillant et qui attirera dans sa danse fatale un plus gros, un carnassier. C’est d’ailleurs grâce aux jeunes street fishers que le nombre de licenciés sur les quatre départements de la petite couronne est stable depuis dix ans (dans les 6.000), contrairement au reste de la France qui voit ses effectifs sombrer doucement. Deux règles : posséder une licence (autrement, on est braconnier !) et rejetter à l’eau perches, sandres, et autres silures – qui sont interdits à la consommation ! Si tout ça vous tente, eh bien allez vous former à la maison de la pêche. Et puis ne ratez pas le festival Pêche en Seine, à la mi-septembre. Par ailleurs, l’île abrite un beau parc-refuge ornithologique, des ruchers, un jardin aromatique et bien sûr, un parcours impressionnistes… 

Infos pratiques : Île de la Jatte, à cheval entre Levallois et Neuilly (92). En juillet, la Maison de la pêche, 22 allée Claude-Monet à Levallois, est ouverte du mercredi au dimanche de 14h à 18h et en août du mercredi au vendredi. Accès : station Pont de Levallois – Bécon (ligne 3) puis 400 mètres à pied. 

Nos autres spots de pêche pour débutants et confirmés : les berges à Rueil-Malmaison (92), au niveau de l’île des Impressionnistes. Bucolique et poissonneux. Il y a de petits pontons. Sinon, sur le canal de l’Ourcq au niveau de Claye-Souilly (77). Agréable et des poissons à foison. Pour ls plus confirmés : au barrage de Suresnes (92), 700 m en amont ou 150 m en aval / Au niveau de Chinagora, à Alfortville (94), au confluent de la Seine et de la Marne / A Saint-Maurice (94), sur une boucle de la Marne. Magnifique site.

Île de la Jatte. © Pierre L’Excellent, 2016

 

Kayaker à l’île de Monsieur (Sèvres, 92)

A deux pas de l’océan de verdure qu’est le parc de Saint-Cloud (460 hectares Vs les modestes 340 hectares de Central Park), l’île de Monsieur (92) est une ancienne île aujourd’hui rattachée aux rives de Sèvres. Elle sert d’écrin à l’une des plus belles bases nautiques de la contrée francilienne qui, jusqu’au 29 juillet, propose des séances d’initiation gratuite à la voile, l’aviron, le canoë et le kayak.

Infos pratiques : « Nautique Hauts-de-Seine », jusqu’au 29 juillet au parc nautique de l’Île de Monsieur, 4 rue de Saint Cloud à Sèvres (92). Gratuit. Plus d’infos sur www.ile-de-monsieur.fr. Accès : Métro Pont de Sèvres (ligne 9) puis 700 mètres à pied (10 minutes)

Ile de Monsieur / DR

 

Glandouiller sur l’île Saint-Germain (Issy, 92)

Lovée entre Boulogne et Issy, l’Île-Saint-Germain abrite un parc de 21 ha répartis en quatre espaces : un « jardin des lavandes », un « jardin clos » donnant au lieu un faux air de monastère, des « jardins imprévus » où s’entremêlent une centaine d’espèces végétales et des « jardins messicoles » où poussent les plantes des moissons (chrysanthèmes, coquelicots, etc.). Et ce n’est pas tout. Chemins de campagne, pelouses à sieste, aires de jeux pour la descendance, poney clubrestaurant avec terrasse, le parc de l’Île-Saint-Germain recèle de plaisirs. Les amateurs d’art pourront même y découvrir la Tour aux figures, sculptée par l’artiste français Jean Dubuffet et classée aux monuments historiques. Enfin cet été, l’opération « Un brin de lecture » propose des salons de lecture en plein air avec des ouvrages et de la presse en libres accès, des rencontres avec des auteurs contemporains, des ateliers et des spectacles gratuits autour du livre, de l’écriture et de la lecture.

Infos pratiques : L’Île-Saint-Germain, 170 Quai de Stalingrad, Issy-les-Moulineaux (92). Accès : Gare d’Issy – Val de Seine (RER C).

Île Saint-Germain /  © Hauts-de-Seine

Île Saint-Germain © Hélène Haus

 

 

Contempler une île en chantier (L’île Seguin à Boulogne, 92) 

La forteresse ouvrière  – les usines Renault – est tombée depuis longtemps. A sa place doit bientôt surgir une gigantesque cité musicale dédiée aussi bien à la musique symphonique qu’à la pop – avec un vaste auditorium de 4000 places assises et 6000 places debout, déjà visible aujourd’hui. Imaginé par Shigeru Ban et Jean de Gastines, l’ensemble culturel, réparti sur 2 ha et qui sera relié au Grand Paris Express, est censé ouvrir au printemps prochain. A côté de cette cité musicale doit surgir R4, une « mico-ville artistique » avec ateliers d’arts, lieux d’exposition, salle de vente, salle de spectacle… Bref, un beau et gros chantier sur toute la longueur de l’île, que l’on peut suivre depuis les berges de la Seine.

Infos pratiques : Île Seguin, Boulogne (92). Accès : Métro Pont de Sèvres (ligne 9) puis 800 mètres à pied.

 Chantier de la Cité musicale sur l'île Seguin à Boulogne / © Laurent Blossier

 Chantien de la Cité musicale sur l'île Seguin à Boulogne / © Laurent Blossier

Usines Renault sur l'Île Seguin / DR

 

 

Nourrir les animaux sur l’île l’Aumône (Mantes-la-Jolie, 78)

Cette île de 43 hectares est inhabitée. Si ce n’est par les 250 animaux d’une ferme pédagogique et par les centaines d’oiseaux de la réserve ornithologique qui la jouxte. Pour voir les vaches et autres cochons, ce n’est pas très compliqué, la ferme est ouverte tous les jours de 8h à 20h. Le petit plus, c’est de prendre l’option visite guidée (pour des groupes de 12 personnes minimum (5€ / pers.) qui permet aux enfants de nourrir les bêtes et de faire des câlins aux poussins. Autrement, pour profiter des berges de l’île, un sentier pédestre chemine à travers la réserve. Comptez une heure trente pour le parcourir. Et avec un peu de chance, vous pourrez y observer hérons, grues et autres migrateurs. Enfin, dès la semaine prochaine, aux abords de la ferme, une volière gigantesque sera ouverte au public. Bref, l’île Aumône, c’est l’île aux enfants ! 

Infos pratiques : La Ferme pédagogique de l’Île l’Aumône à Mantes-la-Jolie (78). Visite guidée : 5 euros. Plus d’infos sur www.sortir-yvelines.fr. Accès : Gare de Mantes-la-Jolie (lignes N et J) puis 2,5 km de marche.

 

Et aussi

S’échapper dans une île de loisirs

On n’y pense pas forcément mais il existe une dizaine de bases de loisirs en Île-de-France. Derrière cette appellation peu glamour – sexyser depuis puisque les bases portent le nom désormais d’îles de loisirs – se cache une réalité bien plus décoiffante. A Cergy (95), c’est la plus grande vague à surf d’Europe qui vous attend (nous l’avons d’ailleurs ridée : www.enlargeyourparis.fr/hawai-sur-oise) ainsi qu’une rivière artificielle pour y pratiquer le rafting. A Etampes (91), vous pourrez glisser en kayak ou en longboard sur un bassin à vagues de 1 750 m2 (etampes.iledeloisirs.fr). Et pour savoir ce qui se trame dans les autres îles de loisirs, on vous a dégoté une carte qui les localise et qui détaille pour chacune les activités proposées.

 

A voir

Exposition « Les îles de la Seine », jusqu’au 2 octobre au Pavillon de l’Arsenal, 21 boulevard Morland, Paris (4e). Du mardi au samedi de 10h30 à 18h30, le dimanche de 11h à 19h. Entrée libre. Du 16 juillet au 2 octobre, des mini-croisières sur la Seine à la découverte de l’île de la Cité et de l’ile Saint-Louis seront proposées au tarif de 5 euros (3 euros pour les moins de 12 ans). Départs à 12h, 14h, 16h et 18h. Retrait des billets au Pavillon de l’Arsenal et départ à l’embarcadère de Pont Marie pour une arrivée au Port de Suffren. Plus d’infos sur quefaire.paris.fr

 

Et pour plus d’idées sorties, rendez-vous sur Que faire à Paris ?

Que faire à Paris