Culture

Au coeur du Ouf festival à Ivry

Au théâtre El Duende à Ivry, les vacances ce n’est pas pour tout de suite. La compagnie éponyme joue les prolongations jusqu’au 19 juillet avec la première édition du Ouf Festival.

Le théâtre El Duende est blotti aux portes de Paris, dans les hauts d’Ivry. Installé dans les anciens bâtiments d’une entreprise de BTP, il abrite une cours tout en longueur qui essaime sur ses côtés de petites tables et des pots de fleurs. Au bout, l’entrée du théâtre avec son bar. Sur des grands panneaux ainsi qu’un immense miroir, le programme du Ouf festival s’égraine. Journée flamenco, soirée cumbia chilienne, théâtre, expo photo ou encore brocante.

 

Théâtre El Duende © Lucinda Terreyre

Au théâtre El Duende, on se sent tout de suite comme à la maison. Alors qu’il est à peine 14h et que les lieux sont encore vides, une douce atmosphère conviviale y règne. Il faut dire que la compagnie El Duende, c’est une histoire de famille, une histoire de cœur. Elle naît en 1998 dans le théâtre voisin d’Aleph, celui du Chilien Oscar Castro. Ses créateurs ne sont autres que les enfants de ce dernier, Andréa et Sébastien.

Une coopéréative de théâtre

Sur les 15 membres que compte aujourd’hui la joyeuse troupe, cinq étaient là à l’origine. Dans la troupe, tout le monde met la main au balais : musiciens et comédiens se relaient pour les travaux, le service, la billetterie et le ménage. Ici, pas de hiérarchie : El Duende est une coopérative.

Et à l’image de son organisation, la compagnie n’a que faire des étiquettes. Elle crée des spectacles où la musique côtoie le cirque, la danse, le théâtre, la vidéo et même la magie. Tout au long de l’année, El Duende accueille aussi des artistes qui montent leurs propres spectacles. 

Quant au Ouf festival, dont il s’agit de la première édition, il réunit, sur une dizaine de jours, les coups de cœur de la compagnie. Et pour le final, El Duende montera sur les planches avec les habitants du quartier pour interpréter une pièce écrite durant les festivités. 

Et pour ceux qui se demandent ce que signifie El Duende, c’est au poète espagnol, Federico Garcia Lorca, qu’appartient la réponse :

« El Duende est dans ce que l’on peut non dans ce que l’on fait, c’est une lutte et non une pensée, ce n’est pas une question de faculté mais de véritable style vivant ; c’est-à-dire de sang ; de très vieille culture et, tout à la fois de création en acte ».