Culture

A Bobigny, les rappeurs posent leur flow dans les kebabs

Afin de faire connaître sa programmation aux habitants, le Canal 93, temple du hip-hop en Seine-Saint-Denis, a lancé le Kebab Tour. Le principe : des rappeurs s'invitent à l'heure du déjeuner dans les kebabs de la ville pour y tourner un clip improvisé.

 

La culture est partout. Et à Bobigny (Seine-Saint-Denis), elle surprend les habitants là où ils s’y attendent le moins : dans les kebabs. Lancé l’an dernier,  le « Kebab Tour » filme les rappeurs locaux sur fond de broche tournante et de friteuse. L’objectif, valoriser les artistes résidents du Canal 93, l’un des temples du hip-hop en banlieue, dans un format plus original que le simple concert et toucher ainsi plus largement le public de Seine Saint-Denis. Pilotés par la maison de production Sourdoreille, les tournages se font en mode freestyle lors du service de midi.

Les kebabs du 93 sont créateurs de liens

Le premier clip ainsi mis en boîte en octobre dernier au kebab Paradis Street avec en vedette JP Manova, alors à l’affiche du festival Terre(s) Hip Hop organisé par le Canal 93. “Nous allons chercher le public là où il est afin de toucher des habitants qui, pour la plupart, ne connaissent pas Canal 93. C’est une nouvelle forme de médiation culturelle. S’appuyer sur les kebabs, c’est affirmer leur position centrale dans la vie du territoire. Pour certaines villes, ils sont créateurs de liens comme peut l’être un PMU dans un village de Province”, indique Jérémy Pichon, chargé de communication pour Canal 93. Dans les jours à venir, quatre nouvelles vidéos seront tournées et publiées dans la foulée. Alors si vous voulez jouer les figurants, il ne vous reste plus qu’à prendre place dans les kebabs balbyniens.

 

A lire : La culture n’est pas toujours là où l’on croit